Covid-19 : la moitié de l’humanité appelée à se confiner

Published On avril 2, 2020 | By Samanta Bellange | Coronavirus

Plus de 3,9 milliards de personnes, soit la moitié de la population mondiale, sont désormais appelées ou contraintes par leurs dirigeants à rester confinées chez elles pour lutter contre la propagation du Covid-19, selon un comptage réalisé jeudi à partir d’une base de données de l’AFP.

Ces mesures – confinements obligatoires ou recommandés, couvre-feux, quarantaines – concernent plus de 90 pays ou territoires. C’est l’instauration d’un couvre-feu en Thaïlande (en vigueur à partir de vendredi), qui permet d’atteindre le seuil de 50% de l’humanité, évaluée par l’ONU à 7,8 milliards de personnes en 2020.

La plupart – au moins 2,78 milliards d’habitants dans 49 pays et territoires – font l’objet d’un ordre de confinement obligatoire.

Aucune région du monde n’est épargnée: l’Europe (Royaume-Uni, France, Italie, Espagne…), l’Asie (Inde, Népal, Sri Lanka…), le Moyen-Orient (Irak, Jordanie, Liban, Israël…), l’Afrique (Afrique du Sud, Maroc, Madagascar, Zimbabwe…), l’Amérique (Colombie, Argentine, Pérou, une large partie des Etats-Unis…) ou encore l’Océanie (Nouvelle Zélande).

L’Erythrée est le dernier pays à avoir rejoint cette liste.

Dans la plupart de cas, il est tout de même possible de sortir de chez soi pour travailler, acheter des produits de première nécessité ou se soigner.

D’autres territoires (au moins dix concentrant 600 millions d’habitants) appellent leur population à rester chez elle, sans toutefois prendre de mesures coercitives. C’est notamment le cas du Mexique, des principaux Etats brésiliens, de l’Iran, de l’Allemagne, de l’Ouganda et du Canada.

Au moins 26 autres nations ou territoires (environ 500 millions d’habitants) ont mis en place des couvre-feux interdisant les déplacements en soirée et pendant la nuit.

Cette modalité est très répandue en Afrique (Egypte, Kenya, Côte d’Ivoire, Burkina Faso, Mali, Sénégal, Sierra Leone, Mauritanie, Gabon) et en Amérique latine (Chili, Guatemala, Equateur, République dominicaine, Panama, Porto Rico).

Enfin, au moins sept pays ont mis leurs principales villes en quarantaine, avec interdiction d’y entrer et d’en sortir. C’est le cas de Kinshasa (RDC), de Ryad, Médine et La Mecque (Arabie saoudite), d’Helsinki (Finlande) ou encore de Bakou (Azerbaïdjan). Les agglomérations concernées comptent au total plus de 30 millions d’habitants.

AFP

 

Like this Article? Share it!

About The Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Protected by WP Anti Spam