Voyage: Les Etats-Unis abaissent le niveau d’alerte pour Haïti de 4 à 3

Published On juin 12, 2019 | By Samanta Bellange | Uncategorized

 

Contrairement à l’avis de voyage niveau 4 « Ne pas voyager », émis le 14 février 2019, le niveau 3 exhorte les ressortissants à reconsidérer leurs voyages en Haïti et à les éviter en raison de risques graves pour la sécurité.

La diplomatie américaine a émis un avis mardi 11 juin 2019 qui recommande à ses ressortissants de « revoir » leurs projets de voyage en Haïti, en raison de crimes, de troubles civils et d’enlèvements. Cette dernière mise à jour du gouvernement américain intervient au moment où le pays fait face à une seconde opération « lock » consécutive à la grande manifestation du dimanche 9 juin ayant drainé des foules immenses dans les principales villes du pays.

« Les manifestations, les brûlures de pneus et les blocages sont fréquents et imprévisibles. Les crimes violents, tels que les vols à main armée, sont fréquents et des enlèvements ont eu lieu. La police locale peut ne pas disposer des ressources nécessaires pour réagir efficacement à des incidents criminels graves, et les interventions d’urgence, notamment les services d’ambulance, sont limitées, voire inexistantes », a écrit le département d’Etat dans un communiqué, en faisant passer le niveau d’alerte en Haïti de 4 à 3.

En abaissant le niveau d’alerte dans le pays d’une catégorie, le département d’Etat américain exige toutefois au personnel  de l’ambassade des États-Unis d’utiliser les moyens de transport officiels pour se rendre à l’aéroport et en revenir et décourage aussi ledit personnel de marcher dans la plupart des régions du pays.

Si le niveau d’alerte a baissé d’un cran, les indicateurs de risque C (pour une criminalité généralisée violente ou organisée), K (pour enlèvements ou prises d’otages)  et U (pour troubles civils) n’ont pas bougé d’un iota.

Depuis le mardi 9 avril 2019, Haïti a rejoint une liste de 35 pays à haut risque identifiés par la lettre « K » par le Département d’État américain afin de « communiquer plus clairement aux citoyens américains les risques d’enlèvement et de prise d’otage par des acteurs criminels et terroristes du monde entier ».

 

 

Like this Article? Share it!

About The Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Protected by WP Anti Spam