La Délégation de l’UE en Haïti commémore la création de l’union

Published On mai 13, 2019 | By Samanta Bellange | Uncategorized

A l’occasion de la célébration de la Semaine de l’Europe, la Délégation de l’Union européenne a organisé, le jeudi 9 mai, un cocktail pour commémorer la création de l’union. En présence du président de la République, Jovenel Moïse, et de nombreuses personnalités, l’ambassadeur Vincent Degert a rappelé l’idéal de paix et de prospérité que poursuit l’Europe et renouvelé son engagement envers Haïti.

70 ans après sa création, la méthode européenne a été éprouvée et peut être prise comme exemple. Depuis quatre ans, marquer la journée de l’Europe avec des célébrations qui rendent hommage à la construction européenne est en train de devenir une tradition dans le pays. Avant que ne débute la partie festive, le chef de la délégation de l’Union européenne en Haïti, Vincent Degert, a, dans son discours, rappelé le travail accompli par Robert Schuman en 1950 et les progrès accomplis.

 « Le 9 mai incarne avant tout la célébration de la paix retrouvée sur le continent européen depuis plus de 70 ans;  cette paix nous a permis de redonner la sécurité à nos citoyens, qu’il s’agisse de sécurité physique comme de sécurité alimentaire, de sécurité économique ou encore de sécurité sociale. Car il ne peut y avoir de développement durable sans paix et sans sécurité », a déclaré l’ambassadeur de l’Union européenne qui reconnaît que le modèle européen n’est pas exempt de toute imperfection.

Vincent Degert reconnaît les défis européens, mais aussi ceux d’Haïti. Il s’est également exprimé sur la situation politique d’Haïti. Il a évoqué la crise de juillet dernier et les trois gouvernements successifs, mais encore le dialogue national que le président Moïse et les acteurs de la vie politique s’efforcent de mener. M. Degert a aussi dit partager les inquiétudes du chef de l’État concernant la grave détérioration de la sécurité sur fond de collusion et d’impunité qui entrave le fonctionnement de plusieurs secteurs d’activité. Il a précisé au passage qu’il a appuyé ces efforts au regard des urgences auxquelles est confronté le pays.

Ce n’était pas l’heure des promesses, mais Vincent Degert a évoqué quelques questions comme le « bilan de trente années de partenariat » entre l’Union européenne et Haïti afin de « tirer tous les enseignements utiles ». Il a surtout joué la carte de l’assurance en annonçant une « période nouvelle de programmation sous l’empire d’un nouveau cadre de partenariat » ainsi que  les « potentialités formidables » du pays qui ne demandent qu’à être « pleinement exploitées à travers une vision et un effort collectifs ».

De son côté, le chancelier haïtien, Edmond Brocchit, a insisté sur la grandeur de la construction européenne comme l’une des plus grandes initiatives après les deux terribles guerres. Il a présenté l’UE comme le modèle d’intégration le plus réussi et accompli. « Nous ne saurions ne pas souligner à l’encre forte la contribution inestimable de l’Union européenne à la préservation, à l’échelle planétaire des valeurs humanitaires, des principes démocratique et la promotion de l’État de droit », a expliqué le ministre des Affaires étrangères Edmond Brocchit.

L’ambassadeur Vincent Degert, qui a annoncé son départ du pays, à la fin de sa mission, en août prochain, a fait une immersion dans un rara très envoûtant. La soirée a été clôturée dans une ambiance festive. Comme l’avaient promis les organisateurs, la « Semaine de l’Europe » réunit à la fois l’académique et le culturel.

 

 

 

Like this Article? Share it!

About The Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Protected by WP Anti Spam