Jovenel Moïse fait appel encore une fois à Religions pour la paix comme médiateur dans la crise

Published On septembre 27, 2019 | By Samanta Bellange | Actualités

Après avoir refusé en février 2018 de jouer le rôle de médiateur dans le dialogue politique qui devait permettre de trouver une solution à la crise, Religions pour la paix a donné une suite favorable à une nouvelle demande du chef de l’Etat. Jovenel Moïse qui en a fait l’annonce jeudi soir sur son compte Twitter souhaite pouvoir avancer dans sa proposition de former un gouvernement d’union nationale, si les autres secteurs acceptent de participer au dialogue.

« J’ai sollicité les bons offices de Religions pour la paix afin de faciliter les discussions avec les différents secteurs devant aboutir à un accord politique face à la crise. Elles ont accepté. La Nation est heureuse de pouvoir ainsi compter sur ses filles et ses fils », a écrit le président de la République sur son compte Twitter.

Dans sa réponse au directeur de cabinet du président, Nahomme Dorvil, Religions pour la paix n’a pas encore véritablement accepté de jouer le rôle de médiateur mais dit accueillir favorablement le principe de la demande du chef de l’Etat.

« Par la présente, la plateforme interreligieuse Religions pour la paix, Haïti (RPPH accuse réception de votre lettre sollicitant ses bons offices comme facilitatrice en vue de trouver un accord politique vers des solutions consensuelles et apaisées à la crise actuelle.

Religions pour la paix, conformément à son identité institutionnelle et à ses normes de fonctionnement accueille favorablement le principe de cette demande et se fait le devoir de vous informer que dans le plus bref délai elle va écrire aux principales instances politiques constituant l’autre pôle de la crise pour obtenir leur position relative à cette démarche », lit-on dans la réponse de Religions pour la paix à la demande de Jovenel Moïse dont Le Nouvelliste a eu copie.

Il faut souligner que selon les principes de Religions pour paix, pour que cette organisation interreligieuse joue le rôle de médiateur dans un processus de dialogue, il faut que les partis en conflits l’acceptent volontairement comme médiateur et font la demande formellement. Ce que Jovenel Moïse a déjà fait.

Cette annonce de Jovenel Moïse intervient 48 heures après son adresse à la nation dans laquelle il avait encore une fois appelé l’opposition politique au dialogue afin de former un gouvernement d’union nationale avec la participation de tous les acteurs.

L’appel à la trêve demandée par le chef de l’Etat a été rejeté par l’opposition qui maintient la pression dans les rues pour le forcer à la démission.

 

Like this Article? Share it!

About The Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Protected by WP Anti Spam