L’opposition parlementaire s’est affaiblie

 

L’opposition parlementaire est réduit à sa plus simple expression. Avec la validation des pouvoirs de 5 sénateurs élus lors du scrutin du 29 janvier, le grand corps atteint l’effectif de 26 membres.

Le président du Sénat, Youri Latortue, s’en réjouit parce que l’immobilisme est pratiquement impossible. Le chef de file d’AAA, à l’issue de la cérémonie de validation des pouvoirs, a rapidement annoncé les travaux en assemblée sur deux projets de loi.

L’opposition accepte sa position tout en insistant sur sa determination à faire débat pour barrer la route à certains projets.

Le sénateur Patrice Dumond est le seul membre de l’opposition parmi les 5 sénateurs fraichement investis. Il s’est prononcé clairement contre la stratégie consistant à infirmer le quorum. Il est prêt à participer aux débats pour faire valoir ses points de vue.

Les autres sénateurs dont les pouvoirs ont été validés hier sont Jean Rigaud Bellizaire, Kedler Augustin, Denis Cadeau et Gracia Delva. Ils sont tous membres de la coalition PHTK et alliés dont KID, AAA, Consortium qui avait remporté la présidentielle.

Les 4 sénateurs de l’opposition sont pro lavalas. Evaliere Beauplan admet que les sénateurs de la majorité peuvent réaliser les séances sans l’opposition parlementaire.

L’opposition parlementaire est sur la défensive et dénonce une campagne de diffamation. Ils nient toute implication dans l’arrestation de Guy Philippe et révèle qu’un sénateur de la majorité est à l’origine des accusations de M. Philippe à leur encontre.

Les 4 sénateurs de l’opposition dénoncent l’hypocrisie des législateurs proches de M. Philippe qui n’ont à aucun moment réclamé une résolution en sa faveur.

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Protected by WP Anti Spam