Les signataires de l’Accord de Marriott rejettent l’invitation de Jovenel Moïse à dialoguer sur le document

Published On décembre 20, 2019 | By Samanta Bellange | Uncategorized

Quatre jours après avoir reçu au Palais national la Passerelle, initiatrice de l’Accord de Marriott, le chef de l’État invite les regroupements politiques signataires du document à en discuter ce vendredi  au Palais national. La réponse des plus farouches opposants à Jovenel Moïse a été rapide et sans appel : « Pas de rencontre avec Jovenel Moïse… », ont-ils affirmé…

« Le cabinet du président de la République vous présente ses compliments et a l’avantage de vous informer que le président de la République, Son Excellence Monsieur Jovenel Moïse, a reçu officiellement du Groupe d’initiative de la Passerelle le document que vous avez élaboré à l’Hôtel Marriott en date du 11 novembre 2019 et intitulé « Accord de Marriott» ou « Consensus de Port-au-Prince.» Aussi, le président de la République souhaite échanger avec vous sur ce document et vous invite donc à une rencontre au Palais national le vendredi 20 décembre 2019 à 1 heure de l’après-midi », lit-on dans les correspondances envoyées à plusieurs signataires de l’Accord de Marriott.

Le chef de cabinet du président de la République a précisé dans les correspondances que « cette démarche s’inscrit dans la perspective de trouver une solution pacifique et responsable à la crise qui secoue le pays depuis plusieurs mois ».

C’est la même correspondance (même contenu et même heure pour l’invitation 1 heure p.m.) envoyée à Rosemond Pradel du regroupement politique Mache kontre, à Antoine Augustin et Me André Michel de l’Alternative consensuelle et Jean William Jeanty de Forum Patriotique.

« Pas de rencontre avec le Président ce vendredi », telle est la réponse des signataires de l’Accord de Marriott

« Après 3 heures de discussions,  les 5 entités politiques signataires de l’Accord de Marriott ont décidé de décliner l’invitation précipitée et sans agenda du président Jovenel Moïse. Une correspondance sera adressée ce vendredi au président Jovenel Moïse pour le lui signifier », a fait savoir Me André Michel dans un communiqué jeudi soir.

« L’Alternative Consensuelle, l’opposition institutionnelle et les autres signataires du Consensus de Marriott (Mache kontre, Bloc Démocratique, Forum Patriotique Papaye) restent attachés au Consensus de Marriott qui prévoit entre autres : la démission du président Jovenel Moïse, la mise en place d’une transition de rupture,  le procès PETROCARIBE, la Conférence nationale haïtienne souveraine », a-t-il ajouté.

Il a fait savoir que « le principe de la mise en place d’une commission de mise en œuvre de l’Accord de Marriott a été adopté au cours de cette réunion qui a pris fin très tard dans la soirée du jeudi 19 décembre 2019 pour faciliter le dénouement pacifique de la situation. Les signataires de l’Alternative Consensuelle invitent la population à gagner les rues le 1er janvier 2020 pour continuer d’exiger la démission sans condition du président Jovenel Moïse. »

Outre des signataires de l’Accord de Marriott, le directeur de cabinet du président de la République a aussi invité Paul Denis de l’organisation politique INIFOS, Eric Jean Baptiste, secrétaire général du RDNP et le sénateur Joseph Lambert qui ne sont pas signataires de l’Accord de Marriott à rencontrer le chef de l’État ce vendredi au Palais national à 1 heure p.m.

Ces invitations du chef de l’État viennent moins de 24 heures après l’échec des discussions initiées par les Nations unies, l’OEA et le nonce apostolique entre des signataires de l’Accord de Marriott, des signataires de l’Accord de Kinam, des responsables de partis politiques et des représentants des collectivités territoriales sur la crise politique.

Jovenel Moïse a déjà rencontré cette semaine au Palais national une délégation de la Passerelle qui lui avait remis l’Accord de Marriott et les signataires de l’Accord de Kinam.

L’Accord de Marriott, sur lequel le locataire du Palais national voulait discuter avec les signataires du document, prévoit pour l’essentiel la démission du président de la République, son remplacement par un juge de la Cour de cassation. Les signataires du document ont déjà fait choix de trois juges parmi lesquels sortira le successeur de Jovenel Moïse. Par ailleurs, l’accord prévoit la formation d’un gouvernement de transition avec le choix d’un Premier ministre qui sortira dans les rangs de l’opposition…

Après les invitations aux signataires de l’Accord de Marriott, le chef de l’Etat a écrit sur son compte Twitter : « La crise qui secoue le pays depuis plusieurs mois a trop duré. En cette période de fête, j’invite mes compatriotes de l’opposition à se joindre à moi afin qu’ensemble nous offrions un Accord politique en signe de cadeau à notre peuple qui souffre de cette crise. »

 

Like this Article? Share it!

About The Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Protected by WP Anti Spam