Le président Moïse visite les centrales électriques de Varreux

Published On décembre 17, 2019 | By Samanta Bellange | Actualités

Le président de la République a visité ce lundi les installations des centrales électriques de Varreux. Ce site, géré jadis par la firme SOGENER, est maintenant sous le contrôle de l’EDH, ce après la résiliation du contrat liant l’État haïtien à SOGENER. Le président était accompagné entre autres du ministre des Travaux publics, Fritz Caillot, du directeur de l’EDH, Hervé Pierre-Louis, du directeur de l’ANARSE, Évenson Calixte. « J’ai visité la centrale électrique de Varreux dans le but de superviser les travaux en cours. Par la même occasion, j’invite la population à la patience dans le cadre de notre lutte sans relâche en vue de concrétiser sous peu la promesse de distribution d’énergie électrique à travers le pays », a indiqué Jovenel Moïse sur les réseaux sociaux. À l’issue de sa visite, il a assuré que la centrale Varreux 1 est déjà en marche et a promis que la centrale Varreux 2 le sera sous peu.

Les déclarations du chef de l’État ont été corroborées par le directeur général de l’EDH, Hervé Pierre- Louis. « Deux moteurs ont déjà démarré. Nous avons utilisé nos ressources afin d’avoir encore plus de mégawatts d’ici la fin de la semaine. Grâce aux efforts du gouvernement, nous aurons des combustibles pour faire fonctionner la centrale de Varreux 2. Nous aurons toute la capacité de production de la centrale avant la Noël. Nous sommes déjà à 90 mégawatts », a fait savoir Hervé Pierre- Louis.

Le DG Pierre-Louis a profité de l’occasion pour inviter la population à payer l’énergie consommée. « Les clients doivent s’acquitter de leurs factures pour nous permettre de continuer à produire l’électricité », a-t-il appelé. Hervé Pierre-Louis a également ajouté que les innovations effectuées pour réduire le coût de production de l’énergie permettront une diminution progressive des subventions de l’État à l’EDH.

Le président Moïse a été interrogé sur le conflit judiciaire opposant l’État à la compagnie SOGENER que d’aucuns pourraient assimiler à une persécution politique. Le locataire du palais national a assuré qu’il veut la paix et l’entente. « Le ministre de la Justice pourrait répondre sur ce dossier. Moi je suis pour la paix, l’entente, l’union, mais je dois aussi protéger ce qui reste pour le peuple. Les centrales appartiennent à l’État. De manière illégale, on avait donné un avenant de 14 ans pour un contrat de 5 ans. Ce qui reste de cet avenant appartient au peuple haïtien. Nous respectons les biens du secteur privé. Je suis un entrepreneur. Nous allons prendre possession de tout ce qui appartient à l’État, tout ce qui appartient au peuple », a soutenu Jovenel Moïse, qui a rappelé que l’usine de Varreux a été construite en 1979. « Elle n’a jamais été vendue à aucune entreprise », a-t-il fait remarquer.

Par ailleurs, le chef de l’État a réitéré sa promesse de changer la matrice énergétique du pays. « Ce que nous faisons aujourd’hui participe d’une solution à court terme. Ce n’est pas encore le projet d’électricité 24/24. On ne peut pas fournir l’électricité 24 heures sur 24 en utilisant le mazout et le diesel. La matrice énergétique sera composée du gaz naturel, de l’énergie solaire, hydroélectrique, éolienne et biomasse », a-t-il indiqué, évoquant les projets de construction de réseaux de distribution dans 51 communes du pays et du grand réseau métropolitain de Port-au-Prince.

 

 

Like this Article? Share it!

About The Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Protected by WP Anti Spam