Le Premier ministre a.i. Jean Michel Lapin garantit un climat de sécurité pour les jours à venir

Published On mars 28, 2019 | By Samanta Bellange | Uncategorized

 

Le Premier ministre a.i. Jean Michel Lapin, agissant en sa qualité de président du Conseil supérieur de la Police nationale (CSPN), a dévoilé sa volonté de sécuriser le pays pour les jours à venir. Jean Michel Lapin, qui semble prendre très au sérieux les rumeurs d’une nouvelle opération « pays lòk » a, d’une voix calme et monocorde, lancé un message rassurant à la population disant que « les structures de sécurité de l’État seront présentes dans les rues ». De concert avec les membres du CSPN, il a dit « décréter la permanence pour sécuriser le pays » en ces temps.

S’il s’agit de sa deuxième réunion de CSPN, le Premier ministre Lapin affirme que cette réunion n’était pas motivée par l’annonce de manifestations ou de mouvements de revendication pour l’amélioration des conditions de vie, l’accès à l’éducation, à la santé… Au contraire, le Premier ministre a.i. a dit les encourager dans la mesure où tout se passe dans le respect de la loi. « Je vois un pays où on fait le jeu démocratique, on respecte l’alternance démocratique et le mandat confié par la population à ses élus », a-t-il déclaré, ajoutant au passage que « du lundi au dimanche, un climat de sécurité doit régner dans le pays ».

L’actuel Premier ministre, qui expédie les affaires courantes, affirme que le président Jovenel Moïse lui a confié deux missions : la sécurité et l’apaisement social. Il a souligné que « la sécurité relève exclusivement de l’État à travers ses différentes institutions et sous la coordination de son Premier ministre ». C’est pourquoi, a-t-il ajouté, une attention particulière sera accordée le jour du 29 mars à la sécurité des vies et des biens des divers secteurs de la vie nationale. « L’État a la responsabilité de protéger tous ceux qui revendiquent contre la vie chère, tout comme il est de sa responsabilité de protéger les citoyens qui veulent vaquer à leurs occupations. Le ministère de la Justice, à travers les parquets, la PNH doivent être présents dans les rues pour garantir un climat de sécurité », a garanti Jean Michel Lapin.

Malgré le professionnalisme dont les policiers ont fait preuve en février dernier, le pays était resté bloqué pendant au moins deux semaines, de nombreux morts et des scènes de pillage ont été enregistrés. Cette fois, le Premier ministre Lapin insiste sur le fait que la police doit assumer ses responsabilités pour sécuriser les vies et les biens de la population et demande aux employés de l’État d’être à leur poste et de fournir les heures habituelles de travail.

 

 

Like this Article? Share it!

About The Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Protected by WP Anti Spam