Lancement officiel du Plan de réponse humanitaire 2019-2020

Published On mars 1, 2019 | By Samanta Bellange | Uncategorized

Le gouvernement haïtien, de concert avec les Nations unies, a lancé officiellement le  jeudi 28 février à l’hôtel Montana, le plan de réponse humanitaire pour Haïti 2019-2020. Portant notamment sur le renforcement de la préparation aux désastres naturels, la lutte contre les épidémies, la promotion et la protection des droits humains fondamentaux des plus vulnérables. Ce plan, selon les organisateurs, vise à répondre aux besoins humanitaires des personnes les plus vulnérables en Haïti.

 

126.2 millions de dollars est le montant prévu cette année par les autorités nationales et la communauté humanitaire pour assister 1.3 million des 2.6 millions de personnes vivant dans l’insécurité alimentaire aiguë en Haïti, d’après les responsables. Soulignant entre autres le contexte de fragilité économique et de tensions sociopolitiques ainsi que les chocs successifs qui ont affecté le pays ces derniers temps. Ces derniers estiment que ces facteurs, combinés aux faiblesses structurelles limitant les services sociaux de base, ont considérablement aggravé la vulnérabilité chronique de la population haïtienne et réduit ses capacités de résilience.

Jean Claudy Pierre, ministre de la Planification et de la Coopération externe, a expliqué que le Plan de réponse humanitaire 2019-2020 est le résultat d’un travail commun, inclusif. Un document, a-t-il poursuivi, élaboré conjointement entre les autorités nationales et la communauté humanitaire à partir des analyses des besoins humanitaires, en vue d’une meilleure planification de la réponse humanitaire. «Pour que cette réponse atteigne ses objectifs, il est impératif que les ressources soient libérées à temps», a signalé le titulaire du MPCE.

Pour Mamadou Diallo, coordonnateur humanitaire, le plan de réponse humanitaire 2019-2020 arrive dans un contexte critique pour Haïti, dont les récents évènements ont montré toute la complexité. Selon lui, les besoins humanitaires s’entremêlent au quotidien avec des problèmes chroniques et structurels de développement. «Les populations, pour le bénéfice desquelles nous nous retrouvons aujourd’hui, souffrent de la dégradation des conditions de vie et éprouvent des difficultés croissantes de subvenir à leurs besoins essentiels», a soutenu le représentant spécial adjoint du secrétaire général des Nations unies en Haïti.

De son côté, le représentant de l’Union européenne (UE), Vincent Degert, a insisté sur la nécessité d’adopter des mesures répondant aux exigences de développement durable en vue d’accompagner les personnes à risques lors des catastrophes naturelles. Évoquant les défaillances du développement, l’ambassadeur de l’UE a signalé qu’au moment de chaque crise Haïti devient plus fragile de même que la situation des victimes et globalement la capacité de relèvement de l’État haïtien.

Tenant compte prioritairement des domaines de la sécurité alimentaire, la santé, le choléra et la nutrition, ce plan de réponse humanitaire, souhaite le Premier ministre Jean-Henry Céant, devrait être orienté vers les régions les plus affectées. Il appelle les différents ministères à faire les suivis réguliers et continus des activités relatives à la réponse. «Le gouvernement voudrait que cette aide humanitaire soit de qualité et distribuée en vertu de la dignité humaine», a déclaré le chef du gouvernement haïtien.

La cérémonie de lancement du Plan de réponse humanitaire 2019-2020 s’est déroulée en présence des représentants de différents ministères clés dans l’action humanitaire, l’ensemble de la communauté humanitaire œuvrant en Haïti, des agences des Nations unies, des ONG nationales et internationales.

source Le Nouvelliste

Like this Article? Share it!

About The Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Protected by WP Anti Spam