Fritz William Michel rate son rendez-vous au Sénat

Published On septembre 12, 2019 | By Samanta Bellange | Actualités

Il a fallu au Sénat attendre 10 heures du soir pour finalement renvoyer sine die la séance sur la ratification de la politique générale du Premier ministre nommé Fritz William Michel. Pendant toute la journée du mercredi 11 septembre, le Parlement haïtien a été marqué par des scènes inédites. Des partisans des sénateurs de l’opposition ont pénétré dans l’enceinte de l’institution, cassé des vitres et saccagé la salle où devait se tenir ladite séance. Plusieurs d’entre eux se sont même installés sur les sièges des membres du bureau du Sénat. Quelques instants avant, au cours d’un échange verbal, un policier de l’Unité départementale pour le maintien de l’ordre (UDMO) a menacé le sénateur Antonio Chéramy (Don Kato) de lui tirer dessus.

Des barricades de pneus enflammés ont été érigées dans plusieurs artères du centre-ville. Devant les locaux du Parlement, sur le boulevard Harry Truman (Bicentenaire), des protestataires ont mis le feu à un autobus du Corps d’intervention pour le maintien de l’ordre (CIMO) de la PNH.

Des tirs à l’arme automatique ont été entendus, semant la panique au sein de la population dont des centaines d’élèves qui revenaient de l’école.

Fritz William Michel et les membres de son cabinet ministériel, présents en milieu de journée au Parlement, sont retournés chez eux bredouilles dans la soirée, la séance étant reportée sine die.

 

Like this Article? Share it!

About The Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Protected by WP Anti Spam