Acte II: Fritz William Michel modifie son cabinet ministériel…

Published On août 29, 2019 | By Samanta Bellange | Actualités

Un arrêté du Premier ministre Fritz William Michel, publié dans Le Moniteur #144, 174ème année, du jeudi 29 août 2019, a confirmé la mise à pied de cinq ministres et divulgue les noms de leur remplaçant.

Françoise Morailles remplace Pradel Henriquez, démissionnaire, au ministère de la Culture et de la Communication, Claude Joseph est nommé à la place de Marjorie Alexandre Brunache, démissionnaire, au ministère des Affaires étrangères et des Cultes, Luz Kurta Cassandra François remplace Roxane Kerby Hurley au Tourisme, Ronyde Belizaire Imbert est remplacé au ministère de l’Education nationale et de la formation professionnelle par Marie Lucie Joseph et Carline Choute cède sa place au ministère de la Jeunesse et des Sports à Manouchka Néré.

Selon cet arrêté du Premier ministre nommant le cabinet ministériel, le citoyen Michel Patrick Boisvert est nommé ministre de l’Economie et des Finances ; Magarette Toussaint Georges est nommée ministre de la Justice et de la Sécurité publique ; Jacques-Renée Charles est nommée ministre des Travaux publics, Transports et Communications ; Fritz William Michel est nommé à la Planification et à la Coopération externe ; Anami Jean-François est nommée ministre de la Santé publique et de la Population ; Audain Fils Bernadel est nommé ministre de l’Intérieur et des Collectivités territoriales ; le citoyen Jude Pierre Michel Lafontant est nommé ministre de l’Agriculture, des Ressources naturelles et du Développement rural ; Pétricks Justin est nommé ministre de l’Environnement ;Jonas Coffy est nommé ministre du Commerce et de l’Industrie ; Phélito Doran est nommé ministre des Affaires sociales et du Travail ; Marie Giselhaine Mompremier est nommée ministre à la Condition féminine et aux Droits des femmes ; Ronald Gérard D’Mezard est nommé ministre de La Défense; Marie Elise Sinis Castillon est nommée ministre des Haïtiens vivant à l’étranger.

Les changements sont intervenus au cabinet avant la séance de ratification de l’énoncée de politique générale au cours de laquelle le rapport et les recommandations de la commission chargée d’analyser les pièces et l’éligibilité des ministres seront sanctionnés.

Une source à la Chambre des députés a confié au journal que tout devrait aller très vite à u niveau de la Chambre des députés. Les nouveaux ministres n’ayant jamais occupé de hautes fonctions dans l’administration publique n’auront pas besoin de décharge.

 

Like this Article? Share it!

About The Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Protected by WP Anti Spam